Faire un petit changement à chaque jour pour combattre le stress

Je vous parle fréquemment des petits pas, des petits changements. Tout est toujours en mouvance même si nous croyons que nous sommes dans l’inertie, le statu quo, l’immobilité. Si nous croyons ne pas avancer c’est que notre vision du changement ou de l’évolution est linéaire et c’est faux, nous nous déplaçons dans une spirale. Ces mouvements d’expansion et de contraction sont toujours présents. Il ne faut pas voir la régression comme étant négative nécessairement car fréquemment ce positionnement nous sert de levier pour une plus grande avancée. Ce sont des points d’inflexion, des points de bascule qui nous positionnent différemment.
Par contre si nous sommes dans une situation difficile, une situation qui se détériore et que nous ne faisons rien en croyant que le temps va arranger les choses, et que l’on continue à répéter les mêmes comportements, on se trompe de croire que le mouvement d’un changement positif se fera de lui-même car tout  se dégrade tranquillement avec constance, c’est la spirale descendante. Nous avons besoin d’entretenir les choses, notre maison, notre corps, notre voiture, nos relations, notre santé mentale sinon il y a dégradation car vieillissement. Pour créer des changements nous devons faire différemment pour créer ces points de bascule qui vont nous amener vers d’autres horizons. Ce sont les moments de crise qui sont les moments les plus propice aux changements.

Par moment un simple changement d’habitude, un petit quelque chose peut entraîner plusieurs autres changements qui auront un grand impact sur notre vie. Je vous donne l’exemple de Bertrand qui a  reçu de son patron un ordinateur portable. Bertrand est très heureux de pouvoir travailler de la maison quelques fois par semaine. Il pense même aller travailler au parc ou dans un café. Au même moment sa copine doit déménager pour son travail à 3 heures de voiture de chez lui. Après quelques semaines de sa nouvelle routine, Bertrand a une douleur aux hanches puis le mal monte à son dos, de plus il se sent nerveux et agité. Il ne sait pas quoi faire. Après quelques semaines, Bertrand a de moins en moins envie de quitter la maison, il est moins motivé et a commencé à prendre du poids, rien d’alarmant. Cela lui a pris un certain temps pour s’apercevoir que de rester assis sur son canapé, le démotivait complètement et cela dans toutes les sphères de sa vie. Il avait cessé toutes ses activités un petit peu plus à chaque jour et il ne se déplaçait presque plus pour aller voir sa copine ce qui créait beaucoup de conflit dans sa relation.

Il comprit que son cerveau ne vit pas dans un récipient d’os complètement déconnecté du corps et de son environnement. Le cerveau et sa neurochimie est influencé par nos activités de la journée et notre sommeil. Bertrand avait cessé de faire de l’exercice depuis l’utilisation de son portable car il allait au travail en transport en commun donc il marchait quotidiennement, de plus son centre de yoga était à côté du travail et il allait prendre des marches sur le bord de l’eau, le midi. En demeurant chez lui pour travailler, il a cessé par le fait même plusieurs de ces routines santé. Nous sommes des êtres d’habitudes et celles-ci sont inter-reliées (même si nous ne le voyons pas). En changeant une seule habitude plusieurs d’entre elles sont affectées. De plus en changeant nos habitudes, nous modifions notre chimie interne.

Le cerveau a besoin de bouger. Il n’a pas besoin d’aller au gymnase mais il a besoin de bouger, d’être en mouvement comme de s’amuser,  de danser, de jouer au frisbee. Être sédentaire est stressant pour notre cerveau et cela a un effet sur nos états mentaux et notre état de santé en général. Fréquemment des petits pas les uns après les autres sont suffisants pour provoquer de grands changements après un certain temps. Lorsque nous nous sentons capables de faire une petite action, nous nous évitons le découragement et l’anxiété qui viennent bloquer par moment les grandes actions.

 Les habitudes ne constituent pas un destin. Mais ce qui rend la découverte de la boucle de l’habitude si importante, c’est qu’elle révèle une vérité fondamentale : quand une habitude naît, le cerveau cesse de pleinement participer à la prise de décision. Il cesse de travailler aussi dur, ou bien il peut se concentrer sur d’autres tâches. 

Charles Duhigg

C’est pour cette raison que j’aime ce principe de changer des petites choses les unes après les autres, qui après un certain temps font des gros changements. Les petits pas du Kaizen, expression d’origine Japonaise qui se sépare en deux mots Kai et qui veut dire « changement» et zen « bon ». On parle de petits changements positifs au quotidien de façon constante. Rien à voir avec notre vision où chaque départ de direction ou de présidence est accompagné de réforme drastique.

Ceux qui ne parlent que de changements décisifs et difficiles ont tendance à ne jamais rien entreprendre. Pire, ils s’exposent à éprouver un sentiment d’échec, qui sera souvent pénible et cependant injustifié. Nous pouvons prendre une habitude déjà bien ancrée et la modifier. Comme de remplacer le soda de la pause par un verre d’eau citronnée. Ce petit changement va vous faire économiser $365.00 après un an, en plus des 50,000 calories évitées. De plus si vous allez marcher en buvant votre eau citronnée à petite gorgée, vous venez de faire des changements qui auront un impact drastique sur votre état de santé et votre portefeuille après quelques années.

Aussi dites-vous qu’il est plus facile de pratiquer une habitude à chaque jour que de le faire 3 fois semaine, par exemple : l’habitude de faire son lit, si on le fait tous les jours que si vous faites ce changement seulement la fin de semaine.

Ceux qui étudient les habitudes ont démontré que les personnes qui font leurs lits chaque matin sont plus productives, ont un sentiment de bien-être accrue et une plus grande aptitude à respecter leur budget. Il est évident que ce n’est pas l’habitude de faire son lit qui va vous assurer de cesser de faire des dépenses inutiles, mais les habitudes sont des réactions en chaîne qui contribue à l’enracinement d’autres bonnes habitudes. C’est la raison pour laquelle j’ai initié sur ma chaîne Youtube la série de vidéos Faire un petit pas vers un mieux-être.

Chaque petite habitude que vous répéterez jours après jours va transformer votre vie, votre état de santé, vos relations, votre situation financière car tout est en boucle rétroactive. Plus vous aurez de la constance et plus votre estime et votre détermination vont augmenter et ainsi vous aurez davantage de motivation pour persévérer dans ces petits changements. Faire constamment des petits changements, plus  votre vie s’améliorera sans cesse et plus ces changements seront aisés à faire car un entraînement devient plus facile à faire quand il est répété à tous les jours. Une habitude devient un automatisme et nous ne le remettons pas en question, on le fait sans se poser de questions, ce qui est parfait quand le comportement est positif. Voilà qui va vous rendre la vie beaucoup plus facile si vous développez de bonnes habitudes avec vos enfants.

Le fait de réfléchir à vos habitudes et à celles des personnes que vous aimez comme vos enfants va vous permettre de développer une conscience globale des routines et des conséquences de celles-ci sur vos vies. Que voulons-nous pour nos enfants si ce n’est qu’ils quittent la maison avec des ressources internes et de bonnes habitudes de vie?

Tous ces petits changements vont s’additionner alors ne ridiculiser aucun de ces petits pas même si l’un d’eux vous apparaît minuscule. Varier un degré sur une distance d’un centimètre est minuscule, mais si nous bifurquions de ce même degré un avion sur une grande distance celui-ci se retrouverait à des kilomètres de distance de sa cible. Planter une graine n’est pas grand-chose mais si on plante une graine par jour pendant 5 ans,  nous avons planté une forêt.

POUR CE FAIRE


Chaque vidéo est fait pour initier une nouvelle habitude et ainsi combattre le stress. Le premier vidéo de la série « Être en amitié avec soi-même ». Dans ce vidéo nous souhaitons nous imprégner de ce qui est bon, car notre cerveau a un penchant naturel pour se rappeler de tout ce qui ne fonctionne pas dans notre vie. Notre cerveau veut nous garder en vie et pour ce faire, il met notre attention sur nos problèmes. On se souvient plus facilement des expériences douloureuses dans notre vie. Il oublie rapidement les expériences positives mais nous ne sommes pas obligés d’accepter ce penchant. À partir d’aujourd’hui : recherchez les faits positifs et transformez-les en expériences positives.
Trop souvent, lorsqu’un fait positif se produit dans la vie , exemples, : des fleurs qui éclosent, on rencontre une personne agréable, on atteint un objectif, on nous fait un compliment, nous ne prenons pas le temps de ressentir cette expérience dans notre cœur. Nous le savons intellectuellement, mais nous ne ressentons pas la joie, la satisfaction ou le contentement que cela nous procure. Dorénavant, laissez-vous imprégner. Prenez le temps de ressentir ce que les émotions vous font vivre dans votre corps : cette joie, cette fierté, cet enthousiasme, cet émerveillement, cette gratitude ou encore ce sentiment d’accomplissement. Goûtez et ressentez quelques instants, intensifiez l’expérience, et ensuite faites rayonner cette chaleur à travers tout votre corps comme si votre cœur était un magnifique soleil intérieur…faites-le au moins 30 secondes. Faites-le plusieurs fois par jour. Prenez 30 secondes pour vous imprégner du bon, aussi en vous levant et en vous couchant.

1. Recherchez des faits positifs dans votre vie.
2. Transformez-les en expériences positives : prenez le temps de ressentir l’émotion.
3. Appréciez réellement cette expérience, puis ressentez et goûtez l’émotion. Ensuite intensifiez cette l’émotion comme si vous aviez un gradateur que vous pouvez augmenter.
4. Faites rayonner cette énergie en vous jusqu’au bout de vos orteils et de vos doigts, au bout de vos oreilles….faites ressentir cette énergie de bonheur à toutes les cellules de votre corps.

Dans la deuxième vidéo, j’y parle de changement et l’importance de célébrer. Aussi j’y explique qu’il est important de ne pas s’en faire lorsque nous régressons et cessons de faire notre nouveau changement. Se culpabiliser est très nocif pour faire des changements d’habitudes car nous perdons notre énergie et notre motivation, ainsi que notre estime de nous-mêmes. Il est préférable d’être empathique envers nous-mêmes sans nous prendre en pitié mais plutôt en se responsabilisant.

Dans la troisième vidéo, j’y explique comment augmenter notre confiance en nous. La confiance en soi implique 4 sphères : la sécurité intérieure, la confiance en nous, la confiance en nos compétences et la confiance relationnelle. Par des exercices simples j’explique comment augmenter chacune de ses branches pour se solidifier et s’enraciner dans une confiance globale.

La quatrième vidéo nous fait prendre conscience combien nous manquons de considération envers nous-même. Combien nous nous censurons, combien nous ne prenons pas ce que la vie nous offre car nous sommes conditionnés ainsi.
Je vous invite à aller découvrir les autres vidéos de cette série sur ma chaine youtube où je fais plus d’une publication à chaque semaine.

Avec cette série, je  souhaite vous aider à mettre en place des bonnes routines pour vous et aussi pour vos enfants. Combien de parents viennent me voir parce qu’ils sont dépassés par des mauvaises habitudes qu’ils ne savent plus comment gérer avec leurs enfants. Ce sont des comportements qui se sont produits quelques fois puis sont devenus des habitudes néfastes, comme les dépendances aux écrans ou celle de prendre les repas devant la télévision ou encore de mauvaises habitudes de sommeil. Il faut savoir qu’il est primordial d’élaborer des bonnes routines en bas-âge afin que l’étape de l’adolescence soit simplifiée. En tout temps nous souhaitons avoir la conscience de modifier nos habitudes lorsqu’elles deviennent un poids plutôt que des ailes dans notre trajectoire.

J’espère que cette chronique va vous aider à progresser vers un mieux-être à chaque jour et diminuer votre stress.

Monique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *