Réalisez vos rêves avec votre intention positive


Si vous lisez ceci, c’est que vous désirez quelque chose, vous avez un rêve et vous le ressentez profondément à l’intérieur de vous, cela fait vibrer vos tripes. Ce n’est plus un souhait, c’est plus que cela, c’est un appel, c’est un besoin. C’est clair dans votre tête, vous le touchez presque et puis tout à coup, les pensées réductrices et complaisantes commencent à arriver les unes après les autres :

  • ce n’est pas vraiment le bon moment,
  • de toute façon, ce n’est pas pour moi,
  • je ne peux pas le faire,
  • je n’ai ni le temps,
  • ni l’argent,
  • il est trop tard, j’ai passé l’âge,
  • c’est impossible,
  • cela ne marchera pas, je n’y arriverai pas,
  • pour qui je me prends,
  • j’ai déjà tout essayé,
  • rien ne fonctionne,
  • je n’y peux rien,
  • et puis, je ne suis même pas vraiment convaincu que ce soit une bonne idée.

Et par-dessus toutes ces pensées dans votre tête viennent s’ajouter les discours des autres, de vos proches, de vos amis, qui vous énumèrent, les unes après les autres, toutes les raisons pour lesquelles votre rêve est voué à l’échec. Finalement, vous concluez qu’il faut cesser de rêver, que la vie est ainsi faite et qu’il faut l’accepter, qu’il faut se résigner et faire ce que l’on doit faire.

C’est ainsi que l’on renonce et que l’on devient petit, que l’on se dévitalise, que l’on devient sérieux, que notre vie devient passive et que l’on meurt à petit feu. Elle se résume aux essentiels et aux activités de remplissage telles qu’écouter les nouvelles et les soirées télévisées sans aucune censure où le guide télévisuel choisit le menu de la soirée. Vous n’avez plus d’énergie pour faire autre chose, vous attendez les futures vacances, votre vie est attente et ennui. Peut-être n’avez-vous pas encore atteint ce niveau de dévitalisation ou encore, êtes-vous tellement stressé que vous ne vous sentez plus et que vos actions sont de plus en plus automatisées?

Peut-être aussi que votre réalité est tout autre, que votre rêve est primordial, car il en va de votre sécurité, vous rêvez d’avoir votre place bien à vous, vous rêvez de vivre en paix, vous rêvez d’ordinaire et de stabilité, et c‘est justement votre rêve d’avoir votre chez-vous et de pouvoir enfin regarder un bon film à la télé entouré de ceux que vous aimez. Ou peut-être est-ce encore plus essentiel que cela, vous rêvez d’une nuit de sommeil.

Quoi qu’il en soit, si vous avez ce rêve dans votre cœur, peu importe ce qu’il est, peu importe sa grandeur ou non, la taille importe peu, il est là pour être réalisé, et il vaut l’énergie que vous allez y mettre pour y accéder. Par moment, la route pour la réalisation de son rêve peut être parsemée d’embûches, de défis et même de grandes difficultés. Plus notre rêve est grand et démesuré par rapport à la réalité, moins nous en avons la complète maitrise, plus la route risque d’être longue. Nous n’avons qu’à penser à Gandhi ou à Nelson Mandela. Quel rêve gigantesque ils avaient : unifier des peuples en guerre, et cela, dans la paix tout en offrant à chacun de reprendre sa dignité et son autonomie.

En même temps, je mets un bémol à cette notion d’embûches, car je crois sincèrement que nous avons tous des expériences différentes selon le moment où nous nous mettons en action et la conviction que nous en avons. Oui, la « lutte » n’est pas le passage obligé, au contraire. Je pense que si le moyen d’y arriver nous importe peu, l’atteinte du but sera facile. Entendons-nous, ce que je veux dire ici n’est pas de faire n’importe quoi pour y arriver, même si c’est immoral. Ce que je veux dire est que si nous sommes prêts à nous délester rapidement de tout ce qui nous fait obstruction, tel que nos résistances dans notre tête, si nous sommes prêts à prendre la route qui se présente à nous et si nous sommes seuls dans notre démarche, l’accès à notre rêve va se faire plus facilement. Moins nous dépendons des autres, mieux c’est, et plus nous sommes souples quant à la forme de notre rêve, plus ce sera facile.

Exactement, fréquemment, nous avons donné une forme rigide à notre rêve, il doit avoir ce résultat et pas un autre, cette forme et rien que celle-là, mais si nous prenons le temps d’y réfléchir, peut-être est-il déjà exaucé, il est déjà là, mais sous une autre forme. Si notre rêve est de danser, peut-être dansons-nous déjà, et c’est très bien, mais peut-être voulons-nous danser à un endroit spécifique avec le costume choisi et être payé pour notre prestation, et c’est à ce moment que l’histoire se corse. Mais si nous acceptons de danser, peu importe les conditions, et d’en ressentir une grande joie, peut-être que la vie va lancer dans notre direction plus que des chaussons de danse. Je crois aux synchronicités pour les avoir vécues. Lorsque les rêves sont portés par des valeurs profondément enracinées dans notre cœur, ceux-ci se réalisent.

Je crois qu’il est très important que vous ressentiez l’intention positive qui se cache dans votre rêve, car c’est celle-ci qui sera votre phare au moment des doutes et des tempêtes, qui va vous ouvrir des portes, qui va construire des ponts où vous ne voyez que vents et marées. L’intention positive est une façon unique de nous connecter à nouveau à nos grands rêves. Elle nous aide à résister à la dépression qui nous menace quand notre rêve est étouffé. Elle nous rappelle nos espoirs les plus profonds tout en nous permettant de pleurer nos pertes par moment.

« Se connecter sur son intention positive,
c’est se donner des ailes et des racines. »
Monique Desjardins

Quand les gens sont blessés, ils centrent leur attention sur leur souffrance. Ils créent des histoires et perdent de vue l’ensemble du paysage et les buts qu’ils ont dans la vie.

Lorsque les personnes blessées se reconnectent à nouveau à leurs buts les plus nobles, elles en retirent immédiatement un regain d’énergie. Nos rêves nous donnent le goût d’aller de l’avant. Prenons l’exemple de Julie, une jeune femme qui voulait construire une relation d’amour authentique et une famille aimante. Combien s’est-elle sentie trahie lorsque son conjoint s’est mis à boire! Elle a oublié dans toute cette histoire de souffrance que son grand rêve était d’avoir une relation enrichissante avec un être cher. Julie voulait vivre une relation amoureuse avec son conjoint et elle ne pouvait y accéder selon elle. Elle en était très souffrante. Son intention positive était de créer une telle relation.

Une intention positive réfère à la réussite escomptée au sens large et non de façon spécifique; dans ce cas, la relation amoureuse authentique, une belle relation de complicité. Julie a fait tout son possible pour que son intention positive se réalise avec René, mais malheureusement, elle ne pouvait pas réussir, pas pour elle. Sa conception d’une relation authentique ne lui permettait pas de réussir avec ce conjoint. Mais ce ne fut pas le cas de Lois Wilson qui est infirmière psychiatrique quand Bill, son mari, de retour de la guerre en Europe, la rejoint à Brooklyn. Ils sont très jeunes. Il trouve un travail à Wall Street, mais son goût pour l’alcool devient de plus en plus problématique. De plus, leur relation commence à se dégrader en raison de la combinaison d’une série de fausses couches pour Lois, de leur tentative infructueuse d’adoption et du problème d’alcool de Bill. Malgré tous ses efforts, Lois ne parvient pas à venir en aide à son mari et, suivant les conseils d’une amie, elle finit par le placer dans un institut. Son parcours chaotique amène Bill à fonder un groupe de soutien baptisé les Alcooliques anonymes. De son côté, Lois s’intéresse aux proches des alcooliques et fonde avec d’autres le groupe Al-Anon, un groupe de soutien pour les amis et la famille d’alcooliques. Pour moi, cette histoire démontre que nous pouvons créer beaucoup avec peu. La raison pour laquelle je cite Lois Wilson est pour vous mentionner que je ne porte aucun jugement sur les choix des personnes. Ici dans ces exemples, continuer ou cesser une relation avec un alcoolique, je crois que chacun sait exactement ce qui est bon pour lui, et il est possible, tel que l’a démontré Lois, de construire quelque chose à partir d’une difficulté, mais ce n’est pas l’opinion de tous, et je le conçois.

Connaitre notre intention positive cachée derrière notre rêve nous en apprend donc beaucoup sur nous, sur nos valeurs et sur ce qui est important pour nous dans notre vie. Cependant, le but de Julie ne se limitait pas réellement au mariage avec René, son échec à établir une relation avec lui ne signifiait pas que son rêve n’était pas valable en soi. Malheureusement, ce ne sont pas toutes les relations amoureuses qui réussissent. Est-ce que cela veut dire que nous devons abandonner tout projet amoureux et par le fait même, notre rêve?

Le fait qu’une relation a échoué ne doit pas éloigner Julie de son but, de réaliser son rêve et de vivre une belle relation d’amour authentique. Pour réaliser son rêve et construire une belle relation, Julie aura probablement besoin de se documenter sur les relations réussies et leurs caractéristiques, surtout sachant que la sienne n’a pas fonctionné. Elle devra définir ce qu’est une relation réussie pour elle, selon ses critères. Elle devra peut-être faire un travail sur elle-même, lire des ouvrages, parler avec des gens qui ont réussi tout comme elle souhaite le faire. En effet, il existe plusieurs façons d’améliorer la situation. Enfin, Julie devra préciser quelle est l’intention positive cachée derrière son rêve. Il est important de comprendre qu’un rêve peut se présenter plus facilement quand la personne est branchée sur son intention positive.

POUR CE FAIRE


Comment faire pour trouver votre intention positive si votre rêve ne s’est pas encore réalisé, si vous croyez vivre un échec?

Posez-vous la question suivante : comment décrirais-je l’effet bénéfique sur ma vie de cette situation douloureuse qui se résoudrait parfaitement? Quelle était la raison pour laquelle j’étais dans cette situation, en premier lieu? Quel était mon rêve à long terme? Quel était mon but exprimé dans les termes les plus positifs?

  1. Trouvez un endroit où vous ne serez pas dérangé pendant une dizaine de minutes.
  2. Prenez le temps de vous connecter à votre cœur, fermez les yeux et expirez longuement par la bouche, ralentissez et centrez votre attention sur la région de votre cœur. Assurez-vous d’inspirer et d’expirer longuement et profondément en partant du ventre, et ceci, sans vous forcer. Votre respiration doit rester naturelle. Prenez le temps de ressentir votre corps, de bien vous détendre, tout en étant attentif à ce qui se passe en vous. Ici, nous ne voulons pas nous relaxer, nous voulons être en connexion avec la voix de notre cœur.
  3. Si présentement, vous n’accédez pas à une vision claire de votre rêve, mais si vous êtes plutôt dans le manque ou la perte, demandez-vous quelle était votre intention en premier lieu, avant la perte à laquelle vous avez dû faire face, quel était votre but au départ.
  4. Pensez à votre réponse jusqu’à ce que vous puissiez exprimer votre intention positive en une ou deux phrases. Habituellement, notre intention positive est globale, vaste, c’est une vision panoramique de ce que nous voulons être dans notre vie dans une voie spécifique, notre rêve, ce que nous voulons vivre.
  5. Affirmez votre intention positive, le but positif sous-jacent à long terme et avec détermination, répétez cet énoncé à quelques reprises. Restez concentré dans la chaleur de votre cœur.
  6. Maintenant que vous connaissez votre intention positive, comment allez-vous raconter votre histoire de façon à vous aider à vous éloigner du passé et à atteindre votre but, votre rêve? Comment transformer votre histoire de victime en histoire de champion? Regardez tout ce que cette épreuve vous a permis d’assimiler, tout ce qui vous a enrichi. Voyez comme vous en ressortez grandi, encore plus enraciné et dans la force d’aller vers ce que vous désirez.
  7. Entrainez-vous à raconter l’histoire de votre intention positive à une poignée de personnes en qui vous avez confiance.

Si par contre, vous êtes en connexion directe avec votre rêve, il vous sera facile d’y trouver votre intention positive.

  1. Trouvez un endroit où vous ne serez pas dérangé pendant une dizaine de minutes.
  2. Prenez le temps de vous connecter à votre cœur, fermez les yeux et expirez longuement par la bouche, ralentissez et centrez votre attention sur la région de votre cœur. Assurez-vous d’inspirer et d’expirer longuement et profondément en partant du ventre, et ceci, sans vous forcer. Votre respiration doit rester naturelle. Prenez le temps de ressentir votre corps, de bien vous détendre tout en étant attentif à ce qui se passe en vous. Ici, nous ne voulons pas nous relaxer, nous voulons être en connexion avec la voix de notre cœur.
  3. Quel est votre rêve et quel est le besoin qu’il vient combler? Exprimez votre rêve et son intention en général. Habituellement, notre intention positive est globale, vaste, c’est une vision panoramique de ce que nous voulons être dans notre vie dans une voie spécifique, notre rêve, ce que nous voulons vivre.
  4. Affirmez votre intention positive, le but positif sous-jacent à long terme et avec détermination, répétez cet énoncé à quelques reprises. Restez concentré dans la chaleur de votre cœur.
  5. Entrainez-vous à raconter l’histoire de votre intention positive à une poignée de personnes en qui vous avez confiance.

Pour que Julie sorte de son rôle de victime et qu’elle transforme son histoire de victime en championne, elle devra modifier son histoire et y ajouter son intention positive. Au lieu de continuer à blâmer son conjoint et son alcoolisme, elle prendra la part de responsabilité qui lui revient et sortira de son rôle de victime impuissante. Elle reprendra son pouvoir en spécifiant le choix qu’elle a fait de ne pas accepter l’alcoolisme de son conjoint et de décider de divorcer pour refaire sa vie, ne voulant pas accompagner son partenaire plus longtemps. Au lieu de bâtir notre vie sur nos manques, nous la bâtissons alors sur la beauté des besoins, sur les valeurs qui sont importantes pour nous, sur nos intentions positives. Nous manifestons ces valeurs dans toutes nos expériences de vie.

L’histoire de l’intention positive de votre projet, de votre rêve est importante dans la mesure où vous allez vous y référer à chaque instant où votre projet ne se déroulera pas comme vous le souhaitez.

Aussi, vous allez réaliser que vous pouvez vivre votre intention positive de bien des façons. Vous allez vous apercevoir que la vie est bonne et qu’elle va vous permettre de vivre votre intention positive sous des formes que vous n’aviez peut-être pas imaginé. Ainsi, vous allez acquérir de la résilience et une grande souplesse. La croissance de votre potentiel au bonheur sera exponentielle. Vous allez vous sentir être le capitaine de votre bateau, en poste derrière le gouvernail.

Le fait de commencer à raconter vos histoires en prenant pleine responsabilité de vos choix et de vos actions va vous permettre de vous sentir plus fort, plus confiant, plus assertif. N’oubliez pas que vos paroles sont vos pensées et qu’elles vous donnent accès à l’énergie. Si votre discours est celui d’une victime impuissante, le chemin vers votre rêve sera ardu. Vous risquez d’être en manque d’énergie, la volonté et la détermination ne seront pas au rendez-vous, car ces facteurs sont liés à la quantité d’énergie disponible. N’oubliez pas, tout est boucle rétroactive, tout est interrelié. Soyez conscient des décisions que vous prenez à chaque instant sur votre route et prenez-en la pleine responsabilité, vous allez faire des bonds de géant.

Bonne chance

Monique