Un truc infaillible pour se calmer rapidement, la magie de l’eau

Effectivement, bien des conflits et bien des querelles pourraient être évités grâce à un verre d’eau. Un grand verre d’eau est le meilleur traitement d’urgence en cas de crise émotive et de désarroi intense.

La tension monte, les nerfs vont céder

Lorsque la patience s’épuise et que les nerfs sont en train de céder, il se produit des changements physiologiques. La respiration devient saccadée, la pression sanguine s’élève, la température augmente et certaines glandes se mettent à sécréter des substances qui contractent les muscles et préparent le corps à l’action.

Tout cela est parfait en cas de danger, car le corps doit être immédiatement en état d’alerte pour l’affronter. Mais s’il s’agit d’une situation de tension émotive extrême, nous souhaitons plutôt reprendre notre calme et relaxer au lieu de voir croitre notre excitation.

Ce qui peut faire une grosse différence

En buvant un verre d’eau à ce moment-là, précisément, nous redevenons maitres de nous.

La fraicheur de l’eau abaisse la température de notre corps; le fait de l’avaler d’un trait ralentit notre respiration et fait basculer notre système nerveux de l’accélérateur au frein; la sensation du liquide qui passe dans notre organisme occupe notre esprit et diminue la pression sanguine. Les pensées colériques se dissipent tranquillement.

Et surtout, c’est un temps d’arrêt. Regardez la vidéo pour les explications.

La quantité d’eau absorbée est importante. Une gorgée ne suffit pas. Il faut un grand verre d’eau de 12 onces et le boire d’un trait pour que cela fonctionne.

Colère quand tu nous tiens!

Lorsqu’une personne ressent de la colère , elle peut adopter trois types de réactions selon les situations, les personnes avec qui elle doit composer mais aussi sa capacité à bien exprimer sa colère. Parfois certaines personnes sont plus rigides et répètent toujours la même réaction, la même adaptation défensive de son enfance. Il y a la pieuvre qui explose, la pieuvre qui implose et la girafe qui a des réactions plus constructives,c’est la zone gagnante.  Voir vidéo explicative au sujet des trois fonctionnements. 

Réaction explosive

  • tempêter contre tout et tout le monde
  • intrusif et insensible
  • refuser ou avoir une grande difficulté à écouter l’autre et entendre sa version
  • forcer les limites de l’autre
  • agresser verbalement et harceler
  • peut intimider
  • peut devenir haineux
  • veut contrôler
  • invalide les autres

Réaction implosive

  • va nier ses besoins et ses émotions
  • refoule sa colère, ravale et ne dis rien
  • se dénigre, se culpabilise
  • accumule les frustrations et peut éventuellement arriver à exploser
  • a peur de s’affirmer  et n’exprime pas ses limites
  • retourne sa colère contre soi
  • évite l’attention des autre, fuit les situations difficiles
  • se détache émotionnellement et se cache derrière sa carapace
  • se renferme et se tait

Réactions constructives

  • développe la position d’observateur de soi et reconnaît les signes physiologiques de la colère (le coeur qui bat plus vite, augmentation de la température, le souffle plus rapide et plus court, tension musculaire)
  • prendre un verre d’eau ou bloquer sa respiration en prenant entre chaque blocage, des grandes inspirations et expirations . Respirations abdominales
  • Identifier ses frustrations et ses besoins insatisfaits
  • choisir ses mots, le lieu et le moment propice pour communiquer,
  • s’affirmer avec respect et bienveillance, parler au je et exprimer  ses besoins
  • dédramatiser les situations et  accepter d’écouter l’autre et sa version des faits
  • développer de la tolérance pour la différence
  • faire des activités pour tonifier son nerf vague
  • si la tension est trop grande, faire un exercice intense pour évacuer
  • trouver des façons constructives de répondre à ses besoins
  • canaliser l’énergie de sa colère dans des activités créatives
  • pratiquer le lâcher prise, (voir vidéo)
  • parler avec empathie et pratiquer l’auto-empathie (voir vidéo)

Une colère maîtrisée est de courte durée

Je vous souhaite de bons rafraichissements, tout le monde se portera mieux et surtout vous. Pensez-y bien, chaque colère défoulée est une perte d’énergie précieuse, ne laissons pas notre égo s’accrocher et  prolonger ce moment. Il est possible de conscientiser nos besoins insatisfaits en utilisant notre pouvoir d’auto-empathie et nous aider à dominer notre colère. Il n’est pas nécessaire qu’elle bouscule tout le monde en commençant par soi et notre corps.

Monique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.